Histoire

Origine

De sa représentation sur des peintures murales égyptiennes, en 1450 avant JC, jusqu'à sa culture de nos jours, en passant par les Romains qui l'utilisaient comme condiment, le champignon est connu de l'Homme depuis toujours.

Le champignon de Paris à la cour

C'est en France à partir du XVII ème siècle qu'il obtint ses lettres de noblesse. En effet le jardinier de Louis XIV, Tournefort (1658-1708),  exposa en 1707 une méthode de culture permettant de domestiquer l'agaric. On le cultiva alors en plein air sur des sacs de fumiers. Cependant avec cette méthode, la culture se limittait aux périodes favorables, donc de manière assez limitée. Le succès du champignon de Paris à la Cour entraîna une augmentation de sa consommation. Il fallut donc trouver une nouvelle méthode de culture pour allonger la période de production. gravure-champignon.jpg

Gravure de 1854 illustrant la collecte de champignons à Montrouge.

Essor et comercialisation

Le champignon  de Paris devient perpétuel (ne dépend plus des saisons) à partir du XIX ème siècle, à la suite d'une découverte  un maraicher dénommé Chambry, en 1814. En explorant les anciennes carrières en contrebas de ses jardins, il découvrit une magnifique colonie de champignons. Il les récolta et constata qu'ils repoussaient régulièrement. Par la suite, il abandonna ses potagers pour s'investir entièrement dans la culture souterraine du champignon.

Par la suite, l'Agaric fut produit dans les caves parisiennes, à l'abri des intempéries, selon une méthode artisanale qui n'a que très peu changé depuis.

Au XIX eme siècle on commenca à utiliser les carrières abandonnées des alentours de Paris dont la pierre avait été utilisée pour les immeubles haussmanniens et les ponts ( notamment le pont de l'Alma). Par la suite on utilisa celles du Val de Loire qui avaient été exploitées pour les Chateaux de la Loire, car elles convenaient parfaitement à la culture des champignons. La culture du champignon de Paris a pris un essor conséquent dans la Marne et l'Aisne. On peut d'ailleurs trouver dans les carrières des traces du passage des soldats de la Premiere Guerre Mondiale gravées dans la pierre (noms, dates, signatures, dessins...).                                                                                                                    eboulement-du-a-la-guerre.jpg

carriere.jpgvestige-guerre-1.jpg

1ére image: obus trouvé dans une carrière datant de la Premiere Guerre mondiale   

2éme image: vestiges de la première Guerre mondiale    

3éme image: éboulement dû à la guerre

 

 

Aujourd’hui, les champignons de Paris sont principalement cultivés dans des maisons de culture ( hangars réfrigérés). Dans ces bâtiments le développement du champignon est contrôlé et maîtrisé. Ces maisons de culture représentent des progrès multiples :

  • Technique : maîtrise de nombreux paramètres (température, hygrométrie, bactériologie…)
  • Social : plus de sécurité pour le personnel
  • Economique : coûts de production plus compétitifs. Ces maisons de culture permettent le développement d’une production régulière et de qualité pour une consommation accessible à tous.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×